Stranger Things n’a pas aidé : Netflix annonce une nouvelle baisse d’abonnés

Les prévisions d’une nouvelle chute des utilisateurs de Netflix au deuxième trimestre se sont confirmées. Ici, nous vous dirons combien il y en a eu et quel a été l’impact économique.

2022 a déjà quitté sa première mi-temps et c’est l’heure de l’analyse, comme le fait le service de streaming Netflix chaque trimestre. Dans le premier, ils avaient fait état d’une chute de 200 000 fans dans le monde et la situation ne s’est pas poursuivie de la meilleure des manières, puisque cette semaine, ils ont avéré avoir perdu 970 000 utilisateurs. Néanmoins, c’est un nombre bien inférieur à ce qu’ils croyaient, puisqu’ils l’avaient estimé à à coté de 2 millions.

Ces dernières semaines, les médias américains avaient annoncé que la première de Stranger Things Cela pourrait atténuer la chute du nombre d’utilisateurs car il s’agit de l’un des contenus les plus populaires à différents âges, mais il n’y avait aucun moyen d’éviter la collision qu’ils ont signalée dans cette partie de l’année. En plus du nombre rapporté, il faut ajouter les 700 000 clients qu’ils ont perdus en Russie en laissant le pays sans service en raison de l’invasion de l’Ukraine.

Dans le document, la société a signalé que la plate-forme compte maintenant 220,67 millions d’fans dans le monde et prévoit de renouer avec les bénéfices au troisième trimestre, prévoyant de récupérer un million d’utilisateurs du 1er juillet au 1er septembre. En détail, Netflix il a perdu 1,3 million de fans aux États-Unis et au Canada, est resté stable en Amérique latine, a perdu environ 770 000 en Europe et en Asie occidentale et a augmenté dans la région Asie-Pacifique.

netflix-géorgie-abonnés
Bâtiments de la société Netflix en Géorgie. (Getty Clichés)

Au début de l’année, des rapports avaient révélé une chute d’environ 67% des actions, mais au cours de ce deuxième trimestre, elles ont réussi à augmenter de 8% lors d’opérations ultérieures. En parallèle, l’entreprise a été entraînée dans de multiples licenciements, coûtant à coté de 70 millions de dollars en indemnités de départ, et ajuste un nouveau modèle d’exploitation pour une croissance plus lente du chiffre d’affaires.

En avril, les hauts gradés de Netflix ils avaient exprimé leur volonté de prendre des métries sur le partage des mots de passe et depuis lundi c’est devenu officiel dans certains pays d’Amérique latine. De plus, une stratégie révélée pour reconquérir des fans est d’avoir un forfait moins cher, mais avec de la publicité. Pour l\’instant, il n’y a pas de nouvelles, mais ils espèrent qu’il pourra être disponible dès les premiers mois de 2023.

Bouton retour en haut de la page