GTAVI : Rockstar répond à 52 minutes de séquences divulguées en ligne

Au cours du week-end, les premières images de développement de GTAVI ont fait l’objet d’une fuite en ligne. Au total, 52 minutes de gameplay ont été réparties sur environ 80 vidéos. Jason Schreier a rapidement confirmé cette information auprès de ses sources, mais même s’il ne l’avait pas fait, les fans auraient su qu’elle était trop élaborée pour être fausse.

L’équipe de Rockstar est déçue mais le développement se poursuivra comme prévu. Il pourrait y avoir quelques perturbations dans les services de jeu en direct, mais rien qui n’ait un effet à long terme sur les projets en cours. Nous sommes désolés pour tout désagrément et apprécions votre patience.

La personne qui a accédé illégalement au Slack de Rockstar et mis la main sur le code source du jeu a tenté de demander une rançon pour ce qu’elle avait. Le pirate a précisé par la suite qu’il « n’acceptait aucune offre inférieure à 5 chiffres » Toutes les séquences apparentes de la fuite ont été complètement supprimées de YouTube, mais pendant une brève période, les 52 minutes ont pu être visionnées sur deux vidéos. La séquence a également été en grande partie supprimée de Twitter, et il semble que Take-Two s’efforce de la retirer d’autant de sites Web que possible. »

Il est difficile d’imaginer ce que Rockstar Games va faire après cette fuite dévastatrice. La société n’a pas encore commenté la demande de rançon, mais il est peu probable qu’elle soit prête à négocier avec le pirate. Il s’agit de l’une des fuites les plus dommageables de l’industrie, et on ne sait pas quelles mesures Rockstar prendra ensuite.


24 janvier 2023 8h36

Le FBI a pris en main l’enquête. Le hacker a été arrêté et passe désormais ses jours en prisons. Malheureusement pour Rockstar, il semblerait que l’auteur est vendu des codes sources sur le dark web avant son arrestation.

Qu’est ce que le leak nous apprends ?

Un duo à la bonnie and clyde

Depuis des mois, toutes sortes de chuchotements et de fuites mineures suggèrent que GTA 6 comportera un couple de co-protagonistes jouables, précédemment décrit comme un couple de type « Bonnie and Clyde » (c’est-à-dire un couple de vagabonds braqueurs de banques). Eh bien, à en juger par ces images, c’est effectivement le cas. Sur les images, nous voyons le joueur passer sans problème d’un protagoniste masculin à un protagoniste féminin, qui s’appellent respectivement Jason et Lucia.

Nos co-héros semblent être des gens assez peu recommandables – sales, dormant dans des chambres de motel et, bien sûr, commettant des crimes. Jason a un accent du sud assez prononcé, tandis que Lucia, comme nous l’avons déjà mentionné, est une femme latino-américaine. Le joueur contrôle à la fois Lucia et Jason.

Dans l’univers de vice city

Dans un retour étonnant à l’un des lieux les plus emblématiques du jeu vidéo, Rockstar Games ramène les joueurs dans les rues ensoleillées et sordides de Vice City. Quelques années seulement après les événements du jeu original, les joueurs se retrouveront dans une version encore plus décadente et dangereuse de la ville qu’ils aiment. Avec des références à des événements et des personnages du monde réel, ce sera certainement l’une des expériences les plus immersives de Grand Theft Auto.

Certains utilisateurs de Reddit ont découvert que le restaurant El Toro Taco du jeu est basé sur un restaurant mexicain réel du même nom. Le restaurant est situé à Homestead, juste au sud de Miami, ce qui laisse penser que l’univers du jeu s’étendra au-delà de Miami. Dans divers endroits, nous voyons également Vice Beach (l’équivalent de South Beach dans GTA), l’Ocean View Hotel et Little Haiti.

Le gameplay

Les premières images de GTA 6 suggèrent un jeu bien différent de GTA V. Les couleurs sont plus sourdes, les environnements semblent délabrés et sales, et les protagonistes ont l’air de tenir un restaurant de type Pulp Fiction. Il est clair que Rockstar cherche à créer une ambiance différente avec ce jeu, et il sera intéressant de voir comment tout cela se met en place.

Bouton retour en haut de la page