Prey : les aspects positifs qui font vivre ce prequel de Predator

Ce vendredi, un nouveau film de la saga née dans les années 80 avec Arnold Schwarzenegger comme protagoniste arrivera au catalogue Disney+.

Dans les années 80, Arnold Schwarzenegger venait de devenir une icône de l’action par la main de Prédateur le film qui nous a donné des moments emblématiques de sa carrière comme le voir couvert de boue caché dans la jungle, ou l’entendre dire « Allez à l’hélico » (se dirige vers l’hélicoptère) avec son accent caractéristique.

Il y a eu six films qui ont suivi cette production, si l’on tient compte de la croisement avec Extraterrestre et maintenant une nouvelle histoire vient de sortir dans cette franchise.

A partir du vendredi 5 aout sera disponible dans le catalogue de Disney+ Prey, un film qui fonctionne comme une préquelle du film original, qui nous montrera un peu comment s’est comporté le prédateur qui a atterri au milieu de la jungle occupée par les Comanches.

Dans ce contexte, il convient de noter qu’il ne s’agit pas d’une histoire d’origine mais plutôt d’une histoire avec la même créature que nous avons vue traquer Arnold Schwarzeneggerbien qu’avec des technologies un peu plus précaires en comparaison.

S’il y a un point important à souligner Prey c’est précisément ainsi que l’idée originale. C’est vrai, voyons Disney+ une histoire très similaire à celle déjà vue dans cette saga, avec l’extraterrestre tuant les humains qui croisent sa route (en fait, il y a plusieurs clins d’œil tout au long du film pour les amoureux de la saga), mais il est important de souligner que l’idée de porter l’histoire à une époque où les armes à feu n’étaient pas monnaie courante et où les habitants se battaient avec des haches et des lances, donne un plus à la confrontation avec le prédateur .

étoile de proie plus
L’affiche de Prey. (IMDB)

A tout cela, il faut ajouter le travail photographique très remarquable dans cette production, pour montrer l’immensité de la jungle, sacrée pour les Comanches dans cette histoire. L’idée de Prey (qui se traduit par « proie ») est, précisément, d’inverser le concept original et de mettre l’extraterrestre à la place de celui qui est persécuté par les Comanches, même si, bien sûr, cela aura un coût et ce ne sera pas aussi simple que ils pensent.

Le détail du doublage de Prey

étoile de proie plus
Voici à quoi ressemble Predator. (IMDB)

Sans trop de dialogues dans le film, qui repose souvent sur l’interaction entre la protagoniste, Naru (Ambre Mi-Tonnerre) et son chien, il faut souligner le travail de la production pour sauver la langue comanche. Non seulement certains termes sont utilisés tout au long de l’histoire mais aussi de penser au doublage.

C’est que, parmi les langues disponibles pour reproduire ce nouveau titre de Disney+, il y aura la possibilité de le faire à 100% en Comanche. Une expérience innovante pour ceux qui veulent en apprendre un peu plus sur cette culture.

Vous pouvez vous abonner à Disney+ et commencez à profiter d’un catalogue plein de classiques et de contenus originaux.

Bouton retour en haut de la page