Matt Smith, Fabien Frankel et House of the Dragon visite promotionnelle au CDMX

Matt Smith, Fabien Frankel et House of the Dragon visite promotionnelle au CDMX

HBO Max Latin America a tenu une conférence de presse avec les acteurs pour annoncer le lancement de la série le 21 août.

Entre chuchotements, reporters et photographes ont échangé des avis sur la série jeu des trônes dans le cadre de l’attente qui existe envers House of the Dragon (La maison du dragon). Il y avait peu ou pas de bruit à l’intérieur de la salle où devait avoir lieu la conférence de presse avec Matt Smith et Fabien Frankel, acteurs de la prochaine grande première de HBO Max Latin America.

Cette solennité vécue avant le début de la conférence s’est poursuivie dès que les deux acteurs sont apparus sur scène accompagnés de l’animateur et critique de cinéma Óscar Uriel, qui a servi de modérateur.

Sans perdre de temps, lisant une série de questions préalablement préparées par certains médias, il a continué à répondre à des questions sur sa participation à la série comme Daemon Targaryen et Ser Criston Cole respectivement.

Possédant une personnalité imposante, avec trop de présence, Smith a pris le micro pour commenter que son personnage (Daemon Targaryen) est complexe en raison de son désir/ambition d’occuper le trône d’or qui appartient à son frère, le roi. Cette complexité découle de la bonté qui réside dans sa fin familiale, mais se heurte au mal qui peut vivre en lui en tant qu’individu. Cela l’a attiré vers l’univers que George RR Martin décrit dans ses livres, principalement dans feu et sang, texte sur lequel la nouvelle production est basée. « Rien n’est noir et blanc, il y a toujours du gris. Daemon est un homme intéressant, un personnage qui permet beaucoup d’exploration. » dit Matt.

Pendant ce temps, Frankel, dont le personnage est jovial, en a profité pour avertir le public que l’histoire dans la maison Targaryen sera plus violente que ce qui a été vu dans GOT, bien qu’il soit équilibré avec plus d’actes d’amour au moment où l’histoire est contextualisée, c’est-à-dire l’époque connue sous le nom de « Danse des dragons ».

Après une brève séance de questions-réponses, Smith a dit au revoir, mais pas avant d’avoir avoué qu’il aimait Mexico en tant que ville, il a donc interagi avec des journalistes en leur demandant quels endroits de la capitale mexicaine ils lui recommandaient de visiter.

Bouton retour en haut de la page