Débrief du match PSG BREST – Note des joueurs

La saison de Lionel Messi avec le PSG est spectaculaire. Face à Brest, la ‘Puce’ a une nouvelle fois été décisif et a délivré une passe décisive spectaculaire pour l’unique but de la rencontre, l’oeuvre de Neymar. Désormais, la demande qu’aurait formulée Christophe Galtier, entraîneur des Parisiens, et qui profite au capitaine de l’équipe d’Argentine, éclate au grand jour.

En France, ils sont enthousiasmés par le « nouveau » Messi. Après une première saison où il a été critiqué pour sa condition physique et ses performances inégales, sous les ordres de Galtier, le grand vainqueur du Ballon d’Or (7) s’annonce intraitable en Ligue 1.

Maintenant, voici la conversation que Galtier et Messi auraient eue en début de saison. Une conversation qui a été socialisée au staff parisien. Le plan du coach est que toutes les passes parviennent à la ‘Pulga’ et qu’il les distribue aux mieux placés. Un plan qui s’est parfaitement déroulé jusqu’ici.

Le parcours de Messi cette saison :

Lionel Messi compte sept passes décisives et trois buts en Ligue 1. De plus, il a déjà remporté la Supercoupe de France, où il a également marqué. Maintenant, il se concentre sur le fait de briller en Ligue des champions et de marquer l’histoire de la Coupe du monde. L’Argentine cherchera son troisième titre, mais elle doit d’abord surmonter la phase de groupes, où elle se situe avec l’Arabie saoudite, le Mexique et la Pologne.

L’incroyable réaction de Navas quand Donnarumma a sauvé le penalty et sauvé le PSG

Gianluigi Donnarumma a évité une nouvelle frayeur en Ligue 1 au Paris Saint Germain, qui a fait la sieste pendant une bonne partie de son engagement face à Brest, qui s’est finalement démarqué sans éclat grâce à un but de Neymar et la réussite du gardien italien, qui a sauvé un penalty à l’Algérien. Islam Slimani dans la dernière ligne droite.

Le gardien né au Costa Rica, toujours à la recherche d’une place pour l’Italien, ne comprenait pas comment le champion d’Europe avait fini par détourner ce penalty. les caméras l’ont pris automatiquement et il n’a pas pu retenir son dégoût.

Comme on peut le voir, les joueurs étaient ravis de voir leur gardien en action !

Galtier parle sur Neymar

Lors d’une conférence de presse, le coach a déclaré : « Deux mois et demi se sont écoulés depuis que j’ai découvert l’homme. Le joueur, je le connais puisqu’il est avec nous (en ligue 1) depuis cinq ans et je l’ai toujours considéré comme l’un des meilleurs joueurs de la planète. Mais j’ai un œil beaucoup plus averti et aiguisé maintenant que je le vois faire tous les jours dans sa préparation.

Note des joueurs parisiens

Gianluigi Donnarumma (7,5)

Sergio Ramos (6) : maintenu dans le onze de départ, le défenseur central a confirmé qu’il a retrouvé sa capacité à enchaîner les matchs. Propre défensivement, l’Espagnol a affiché un visage offensif en jouant souvent haut pour orienter le jeu et même pour se projeter vers l’avant.

Danilo Pereira (7) : préféré à Marquinhos, ménagé, le défenseur central polyvalent a encore rappelé qu’il répond toujours présent quand on fait appel à lui. Vigilant sur les couvertures, solide dans les duels, le Portugais a dégagé plusieurs ballons chauds et brillé par sa justesse dans les relances.

Presnel Kimpembe (4) : clairement le moins fiable des défenseurs parisiens ce samedi. Un peu en retrait par rapport à ses deux compères de l’axe, le Tricolore concède ensuite un penalty sévère, puis il rate son dégagement de la tête sur l’action de Slimani et frôle l’expulsion dans les derniers instants en raison de son tacle dangereux sur Cardona et de ses vives contestations. Blessé sur cette action…

Achraf Hakimi (5) : le piston droit aura affiché un visage clairement plus discret qu’à son habitude. Sans forcer, le Marocain a tout de même trouvé le moyen de combiner avec les attaquants et de s’offrir un débordement dans un angle trop fermé.

Vitinha (6) : encore un match convaincant pour le milieu de terrain, précieux dans le pressing et dont la qualité technique a permis de fluidifier le jeu du PSG. Entreprenant aussi, à l’image de son tir qui a fusé juste à côté sur la fin. Remplacé à la 87e minute par Marquinhos (non noté), qui frôle le 2-0 de la tête.

Marco Verratti (6) : comme son compère Vitinha, le milieu de terrain a répondu aux attentes et orienté le jeu du PSG avec intelligence en profitant de son aisance balle au pied pour créer des décalages. Remplacé à la 63e minute par Fabian Ruiz (non noté), pas entré au meilleur moment pour le PSG et auteur de débuts assez timides. Plutôt logique en raison de sa condition physique encore non optimale.

Juan Bernat (5,5) : aligné à la place de Nuno Mendes en raison du turnover, le piston gauche a démontré beaucoup d’appétit dans son couloir et il a multiplié les montées en affichant un visage très offensif en début de partie. Précieux par son sang-froid dans la surface sur certaines actions mais plus discret en seconde période. Remplacé à la 78e minute par Nuno Mendes (non noté).

Lionel Messi (6,5) : encore du bon Messi ! Durant la première demi-heure, le génie argentin a fait parler sa vision du jeu et sa qualité de passe extraordinaire pour envoyer plusieurs galettes dans le dos de la défense brestoise, dont l’une d’elles a permis à Neymar d’ouvrir le score. Moins en réussite face au but, à l’image de sa tête sur le poteau au retour des vestiaires, mais précieux comme meneur de jeu.

Kylian Mbappé (5) : après son doublé contre la Juve, le Tricolore a moins brillé ce samedi et il aura clairement été l’attaquant parisien le moins en vue. Auteur d’un gros raté dans la surface après un superbe échange avec Neymar, l’ancien Monégasque aura péché dans le dernier geste et moins participé au jeu que ses compères, malgré un très bon centre pour la tête de Messi. Remplacé à la 78e minute par Pablo Sarabia (non noté).

Neymar (7) : auteur de l’ouverture du score sur un enchaînement d’une rare qualité, le Brésilien a été récompensé pour son excellente première période. Pas avare d’efforts défensifs, l’attaquant s’est retrouvé dans tous les bons coups, avec des appels incisifs et de bons ballons glissés à ses coéquipiers. Remplacé à la 77e minute par Hugo Ekitike (non noté).

Bouton retour en haut de la page