Parachutisme – Votre premier saut en parachute – Ce que vous devez savoir

L’atterrissage en parachute est l’une des parties les plus importantes du saut en parachute, y compris lors d’un saut en parachute en tandem. Il consiste en des entrées coordonnées effectuées par l’instructeur de parachutisme, pour ralentir la descente et le mouvement vers l’avant du parachute. La plupart des atterrissages sont très bien exécutés, se terminant par un atterrissage en douceur et une marche sur les pieds. Comme les pilotes d’avion, les parachutistes apprennent à faire atterrir leur parachute face au vent. Cette petite aide de mère nature facilite grandement le moment de l’atterrissage, y compris pour votre premier atterrissage en parachute.

Lorsque nous pensons au parachutisme, les images qui nous viennent généralement à l’esprit sont celles de personnes en chute libre. Mais dès que vous réservez votre première expérience de parachutisme, un tas de scénarios commencent à apparaître dans votre tête et… – « OMG si je saute, je dois atterrir! » – peut être l’un d’entre eux. Au cours de notre histoire de parachutisme, de nombreux sauteurs sont venus nous voir en s’interrogeant sur leur premier atterrissage en parachute, vous seriez probablement l’un d’entre eux. Le but de cet article est de vous aider à être calme, à mieux atterrir en parachute et à vous amuser ! Pour en savoir plus, vous pouvez également lire notre article sur les contres indications.

La technologie pour l’évolution

Les parachutes sont aujourd’hui un remarquable système de haute technologie. Non, ils n’ont pas de pilote automatique pour l’atterrissage, mais ils en ont pour l’ouverture. Une chose que très peu de gens savent, c’est que tous les parachutes de saut en tandem ont un dispositif d’activation automatique – AAD. Cet « ange gardien » électronique peut déployer automatiquement le parachute de secours en cas d’urgence – Ou si votre instructeur « l’oublie » !

L’apprentissage

La façon dont nous enseignons et formons le parachutisme a évolué, en particulier la formation au vol sous voile, qui joue le rôle principal lors d’un atterrissage en parachute. Au fur et à mesure que les parachutes devenaient plus fiables, les fabricants ont commencé à investir davantage dans leurs performances. Il en est résulté des voilures beaucoup plus amusantes à jouer, mais qui nécessitaient de meilleures compétences de pilotage. Cela a conduit les parachutistes à développer de nouvelles méthodes d’entraînement afin de suivre l’évolution des performances des nouvelles voilures de parachute.

L’une des avancées en matière de formation et d’éducation a été le développement de cours avancés de contrôle de parachute. Ces cours peuvent être suivis à n’importe quelle étape après l’obtention du diplôme de parachutisme. Cependant, il est obligatoire pour tout parachutiste demandant sa licence B après avoir atteint 50 sauts. L’objectif principal de ces cours est d’enseigner aux parachutistes les compétences de base pour développer la précision et la sécurité lors de leurs atterrissages. Cela se fait à un stade très précoce de la formation en parachutisme, bien avant qu’ils ne puissent même envisager de devenir instructeur de parachutisme. Une qualification d’instructeur nécessitera au moins deux ans dans le sport et 500 autres sauts pour être même pris en compte.

Saut en tandem

En hauteur, votre instructeur peut même vous inviter à contrôler le parachute pendant un moment, peut-être même essayer quelques virages. Mais à une certaine altitude, ils reprendront le contrôle total du parachute pour l’atterrissage. – Bien sûr! Ce sont ceux qui sont expérimentés, parfaitement entraînés et capables de piloter avec précision le parachute jusqu’à la zone d’atterrissage, de ralentir le parachute et de se poser.

Les 30 dernières secondes sont la partie la plus importante de votre saut en tandem, et vous pouvez certainement contribuer à rendre votre atterrissage encore meilleur. Gardez à l’esprit que vous êtes plus qu’un simple passager et qu’à ce stade, vous faites également partie du train d’atterrissage. En ce moment, vous pouvez être sûr d’entendre : Legs Up ! Les jambes en l’air! Les jambes en l’air!

Pour vous aider à comprendre la raison derrière cela, regardez cette image d’un avion sur le point d’atterrir. Pour que cet atterrissage se fasse en douceur, la roue arrière doit se poser avant la roue avant.

 

Saut en parachute : un meilleur centre de parachutisme

Si la découverte d’un sport extrême et la pratique du parachutisme vous passionnent depuis un certain temps, vous devez avant toute chose bien choisir votre centre de parachutisme. Parmi les nombreux centres disponibles en France, certains d’entre eux disposent d’un site internet sur lequel vous pouvez trouver des informations sur les services et les lieux proposés. Vous avez également la possibilité de faire votre réservation en ligne.

Le centre de parachutisme vous propose un emploi du temps très complet depuis la réservation. Il vous accueille d’abord dans une école de parachutisme dans laquelle vous apprenez les consignes de sécurité. Vous y profiterez d’un cours rapide de 15 minutes. Durant cette séance, vous apprenez à positionner votre corps durant la chute libre. Après cela, l’équipe vous prépare pour le saut en parachute en vous dotant des équipements adéquats : combinaison, lunettes de saut, harnais biplace, etc.

Après cela, vous montez dans l’avion avec l’équipe, dont notamment l’instructeur. Vous vous équiperez des matériels indispensables, puis vous serez attaché solidement à l’instructeur. Vous sauterez ensemble à 3000 m jusqu’à 4 000 mètres d’altitude.

Nombreux sont les endroits en France pour la pratique du saut en parachute. Il est, par exemple, possible de réaliser un saut en tandem à Saint-Florentin, au Havre, à Narbonne, à  Vaudrevange, etc.

Bouton retour en haut de la page