Sony ne semble pas content que Microsoft possède Call of Duty

L’acquisition d’Activision par Xbox ne s’est pas déroulée sans heurts, car la FTC et la Commission européenne ont examiné l’accord pour déterminer s’il devait ou non être autorisé.

L’un des pays qui a participé à cette enquête est le Brésil, car les représentants du pays ont demandé aux éditeurs tiers ce qu’ils pensaient de l’acquisition, et les réponses de Sony se sont démarquées.

La réponse de Sony, telle que traduite par VideoGameChronicle, met en évidence l’immense popularité de Call of Duty. « L’importance de Call of Duty pour le divertissement, en général, est indescriptible. » Le document continue de comparer la franchise à certains des plus grands divertissements, notammenGame of throne, Guerres des étoiles, Harry Potter, et le Seigneur des Anneaux.

Sony continue de faire des déclarations drastiques sur la franchise Call of Duty dans son ensemble, suggérant qu' »aucun autre développeur ne peut consacrer le même niveau de ressources et d’expertise au développement de jeux ». Il est clair que la société dépend assez fortement des ventes de Call of Duty, d’autant plus qu’il s’agit « de la très grande majorité du jeu le plus vendu » dans son genre. Le document poursuit en expliquant comment la franchise se vend extrêmement bien, même pendant ses années les plus faibles, avec d’autres comparaisons sur la façon dont Battlefield n’a pas la même popularité.

(Crédit image : Activision)

Sony estime que « Call of Duty est si populaire qu’il influence le choix de console des utilisateurs, et son réseau d’utilisateurs fidèles est tellement solide que même si un concurrent avait le budget pour développer un produit similaire, il ne serait pas en mesure de rivaliser avec lui. ” Plus loin, le document explique que « les joueurs seraient peu susceptibles de passer à des jeux alternatifs, car ils perdraient cette familiarité, ces compétences et même les amis qu’ils se sont fait en jouant au jeu ».

Bien que cela n’indique pas explicitement quelle est la peur de Sony, il y a une indication claire que la propriété de Call of Duty par Xbox met l’entreprise en position de pousser l’exclusivité à un moment donné. Et si cela se produit, Sony ne pourra pas rivaliser avec ce géant du jeu de tir à la première personne et cela finira par amener les joueurs à échanger des consoles.

Bouton retour en haut de la page