Jonathan Destin, une vie brisée par le harcèlement scolaire, est mort à 27 ans

« A tous ceux qui ont connu Jonathan, à travers son histoire, son livre, son film, dans les écoles. » C’est dans un post Facebook que la maman de Jonathan Destin a signalé lundi 22 août le décès du jeune homme, survenu samedi 20 août à Marquette-lez-Lille (Nord).

Pour l’instant, les causes de sa mort n’ont pas été établies. La police a ouvert une enquête pour déterminer les circonstances exactes de sa mort. Sa mère précise cependant qu’il est décédé chez elle, « dans son sommeil ».

« Le CPE nous parle que mon fils a perdu connaissance » : quatre parents racontent le harcèlement scolaire vécu par leur enfant

A 27 ans, Jonathan était devenu le symbole de la lutte contre le harcèlement scolaire. En 2011, après six ans d’insultes, d’agressions et de menaces, il tente de se suicider à l’âge de 16 ans en s’immolant par le feu puis en se jetant dans la Deûle.

Il survit mais son corps est brûlé à 72%. Malgré deux mois dans le coma, 23 opérations et une hospitalisation de trois ans, Jonathan s’en remettra. « Après ma tentative de suicide, quand je suis sorti du coma, j’ai regretté mon geste », confiait-il au « Figaro » en 2015.

Hommage sur les médias sociaux

Pour empêcher les autres de réaliser comme lui, il décide de témoigner et de discuter de la douleur du harcèlement scolaire. Jonathan se livrera d’abord dans un livre « Condamné à me tuer », puis sur des plateaux télé, dans des interviews. Son histoire sera même adaptée par TF1 en 2018 dans le téléfilm « Le jour où j’ai brûlé mon coeur ». “.

« Elle était seule contre tous » : le calvaire de Dinah, morte à 14 ans, victime de harcèlement scolaire

Il devient en deux temps l’un des principaux porte-parole de la lutte contre le harcèlement scolaire. Il collaborera aussi avec Nicolas Sirkis, lui également engagé pour cette cause, en 2019. Aujourd’hui, le chanteur lui rend hommage sur Twitter. « Jonathan invariablement éternellement à tes côtés ».

Sur la page Facebook de Jonathan Destin, les condoléances se mêlent aux remerciements pour la sortie du discours qu’il a initié. Après avoir lu son livre, une internaute explique qu’elle était « apaisé ». « Et aujourd’hui, j’en suis reconnaissant. […] C’est avec détresse mais […] beaucoup de gratitude que je veux vous rendre hommage avec ce post. Mes sincères condoléances à la famille Destin. »

Les raisons de la mort du jeune homme sont pour l’heure inconnues. La Voix du Nord précise qu’une autopsie doit avoir lieu et que la police a ouvert une enquête.

Bouton retour en haut de la page