Sécheresse : la canicule sans précédent en Chine menace la sécurité du pays

C’est l’été le plus chaud de Chine depuis 60 ans avec, pour conséquence, des récoltes qui s’annoncent catastrophiques.

Cet été 2022, en plus du coronavirus qui continue de confiner des millions de personnes chez elle. La Chine étouffe cet été.

Avec 70 jours de vague de chaleur et une sécheresse exceptionnelle, 20% des cultures ont été détruites. Les récoltes d’automne sont déjà compromises, entre autres dans les vastes plaines centrales, grenier à blé de la Chine, où les besoins en eau sont très importants.

D’après Liao Yao Mingexpert au centre météorologique national, « la production agricole est gravement touchée. Dans la région du fleuve Yangtze, les cultures de riz et de coton sont affectées. Dans le sud-ouest, le maïs et le soja sont touchés. Sans système d’irrigation, ces cultures seront perdues à jamais.

La chine fait déclencher des pluies

Face à l’urgence, le gouvernement a débloqué une enveloppe spéciale d’un milliard et demi d’euros pour soutenir les fermiers. D’autant que ce coup de chaleur s’ajoute aux restrictions sanitaires liées au Covid-19 qui ont déjà retardé les semis au printemps dernier. Pour rafraîchir l’atmosphère et arroser les cultures, Pékin tente également de lancer un catalyseur dans le ciel : dans les nuages, cette technique provoque de légères pluies.

En Chine, la sécurité alimentaire est un sujet sensible car le pays reste hanté par des épisodes de famine meurtrière dans son histoire. De mauvaises récoltes risquent donc d’augmenter les importations du pays à un moment où l’approvisionnement en céréales est déjà miné par la guerre en Ukraine.

Quel impact pour la France

Si les chinois ne peuvent plus produire ce qu’ils ont l’habitude de fabriquer en interne, ils vont alors se mettre à l’importer.

La loi du marché prendra par conséquent son rôle. Et celui qui proposera le meilleur prix pourra acheter les produits; Cela ne fera qu’augmenter encore l’inflation qui tape très fort notre pays en ce moment avec des prix qui ne cessent d’augmenter.


29 mai 2024 12h01

Bouton retour en haut de la page